À la rencontre de Guido Brunetto

Conseiller Culinaire International
Son parcours
D’origine italienne, Guido Brunetto a suivi une formation dans une école hôtelière dès l’âge de treize ans.

Passionné d’histoire et de sciences de la cuisine, il possède une bibliothèque de plusieurs centaines de textes culinaires s'étalant du IXème siècle à nos jours. Une vaste source d'inspiration ! Cette passion de la connaissance est reliée à celle des voyages : Il aime observer et comprendre comment les autres cultures cuisinent leurs produits, transforment leurs aliments et apprécient leurs repas.

Avec des expériences dans les cuisines de cinq pays d’Europe et avec plus de cinquante restaurants à son actif, Guido s’affirme alors comme un chef cuisinier multiculturel pouvant investir les cuisines tant d’un bistrot que celles d’un hôtel cinq étoiles. Convaincu que la cuisine et la pâtisserie sont deux facettes d’une même médaille, il n’a jamais voulu les séparer et aime alterner les deux.

En 2005, son envie d’apprendre le pousse à compléter sa formation dans l’ingénierie des aliments et le mène alors à rejoindre le monde de l'agroalimentaire.

Depuis 2017, il est chef cuisinier international à la Maison de la Crème Elle & Vire ® et est le spécialiste du fromage.
Son plat d’enfance
« Le premier qui me vient à l'esprit est la langouste, un plat local dans la petite ville de bord de mer d'où je suis originaire. On allait en pêcher avec mon père et il la cuisinait dans un bouillon avec des herbes et des légumes, qu'on réutilisait ensuite pour en faire une soupe très savoureuse. C'était quelque chose de très simple, peu sophistiqué, mais c'est ça la bonne cuisine, celle qui met en valeur un ingrédient sans en cacher les caractéristiques. »
Son pêché mignon
« En salé, j'aime beaucoup les charcuteries artisanales de Sardaigne. J’aime aussi le chevreau et le cochon de lait rôtis que j'ai aussi découvert sur cette île, avec une cuisson dans le puit de terre et les feuilles de myrte.
En sucré, j'ai longtemps hésité à goûter le tiramisù. On m'avait dit que c'était fait avec du fromage et, enfant, je détestais cela. Puis un jour, j'y ai gouté et je n'ai plus arrêté d'en faire ! »

Posez directement votre question aux chefs

Conctatez-les à l’adresse suivante

lamaisondelacreme@elvir.fr