Normandie
pays de la crème

Depuis toujours, la crème fabriquée en Normandie est exceptionnelle.
Dans ce pays de bocage où les prairies verdoyantes s'étendent à perte de vue, le savoir-faire crémier des hommes est devenu unique faisant de la Normandie, pour ainsi dire, le berceau de la crème.

Un patrimoine naturel unique

Une diversité des paysages

La Normandie offre une variété de paysages incomparables : vertes prairies ornées de pommiers, vallée de la Seine, falaises des côtes maritimes mais aussi le bocage normand qui en séduira plus d'un par cette alternance de collines verdoyantes, de riches pâturages, de haies champêtres, de rivières, de forêts, de chemins creux...

Un terroir et un climat d’exception

Un sol riche, un climat tempéré, des pluies abondantes et régulières sans oublier les vents marins chargés de minéraux bienfaisants, un soleil doux et franc... Autant d’atouts pour faire pousser, une très grande partie de l'année, une herbe verte et grasse appréciée des vaches laitières qui produisent un lait d’excellente qualité.

Le berceau de la crème

C’est ainsi que la Normandie s’est forgée une réputation dans le monde entier pour la qualité de ses produits laitiers.
Comme on dit chez nous "En Normandie, il fait beau plusieurs fois par jour" !

La qualité du lait

Le lait, un produit 100% naturel

Le lait est l’ingrédient de base de la crème et du beurre.
Leur fabrication repose sur une simple concentration de la matière grasse du lait. Suivant les produits, cette concentration sera plus ou moins importante. Mais, le principe de fabrication du lait n’a pas changé depuis cinq mille ans !
La vache broute l’herbe, rumine et sécrète le lait - après avoir donné naissance à un petit veau bien sûr - et il n’y a plus qu’à la traire ! 

Quand les vaches sont à l’extérieur,
la crème est meilleure

En Normandie, les vaches sont plus longtemps dehors que dedans et mangent de l'herbe. Elles passent environ 210 jours dehors (c'est à dire d'avril à octobre). Le reste du temps, elles le passent à l'étable car comme nous elles craignent le froid, le gel.

L’alimentation des vaches laitières

Les vaches laitières mangent de l'herbe dans les prairies. Leur alimentation est souvent complétée par un complément protéique (souvent produit sur place) sous forme de maïs ensilé ou de luzerne pour leur fournir de l'énergie.

100% des producteurs de lait adhèrent à la charte des bonnes pratiques d'élevage.

Charte des bonnes pratiques d’élevage lire la charte
(au format pdf)

Une production
locale d'excellence

Petites exploitations

Notre lait est collecté chez 1 300 producteurs, à la tête d’exploitations familiales. Ces cheptels de petite taille (en moyenne 47 vaches laitières pour 80 hectares de terres) sont constitués de vaches de races Prim’holstein et Normande. Cette dernière produit un lait riche, très recherché et apprécié. La vache Normande est remarquable par sa tête blanche et ses lunettes (taches brunes autour des yeux), la vache normande est une vache reconnaissable à sa robe tricolore bringé noir, blond fauve et blanc caille. Son ventre comme sa tête sont toujours blancs. Environ 42% du cheptel serait constitué de vaches normandes.

Collecte locale de lait

Notre collecte est majoritairement normande car il n'y a vraiment pas d'intérêt à multiplier les kilomètres pour transporter ce lait vers notre site de Condé-sur-Vire. La journée de l'éleveur est ainsi rythmée par deux traites quotidiennes (une le matin et une le soir), le lait est stocké dans une citerne réfrigérée et le camion de collecte passe tous les deux jours.

Lait et crème de complément 100% français

Mais cette matière première collectée localement ne suffit pas complètement pour assurer toutes les mises en fabrication à Condé-sur-Vire de la marque Elle & Vire. Pour répondre à nos besoins, nous achetons des compléments de matière première grâce à des partenariats noués avec les autres laitiers locaux (normands) ou des départements limitrophes (bretons) ou encore en provenance des usines françaises du groupe Savencia dont nous faisons partie.