Elle & Vire Les recettes
par Patricia Kettenhofen Photographe

recette Mini crêpes aux pépites de chocolat noir et blanc

Préparation : 15 min.
Cuisson : 20 min.
Repos : 30 min.
pour
20 parts
agrandir
la photo
Difficulté   

Pour préparer ce plat

Liste des ingrédients
Préparation de la crème fouettée
20 cl La Crème entière de Normandie
Préparation de la pâte à crêpe
40 cl La Crème entière de Normandie
40 g Le Beurre de Condé-sur-Vire doux
1/2 zeste d'oranges râpées
2 oeufs
40 g sucre en poudre
200 g farine
1 sachet de levure chimique
Réalisation des crêpes
1 c. à s. pépites de chocolat blanc
2 c. à s. pépites de chocolat noir
Les bons produits Elle & Vire
Les ustensiles nécessaires
Poêle

La recette,
étape par étape

  1. 1

    Préparation de la crème fouettée

    Fouetter 20 cl de crème et réserver au frais.
  2. 2

    Préparation de la pâte à crêpe

    Faire fondre le le beurre, ajouter le zeste et mélanger. Battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis incorporer le reste de crème.

    Tamiser la farine et la levure dans un récipient et y ajouter progressivement le mélange d’œuf, de sucre et de crème puis le beurre fondu au zeste d’orange. Laisser reposer 30 min à température ambiante.

     

  3. 3

    Réalisation des crêpes

    Faire chauffer une grande poêle antiadhésive et verser un peu de pâte afin de former des cercles de 5 à 6 cm de diamètre.

    Disposer sur chaque disque quelques pépites de chocolat, laisser cuire jusqu’à ce que des bulles apparaissent.

    Retourner ensuite les petites crêpes et cuire 1 min. Répéter l’opération avec le reste de pâte, tout en huilant légèrement la poêle de temps en temps.



Quelques mots sur l'auteur...

Patricia Kettenhofen

Je m'appelle Patricia Kettenhofen, je suis photographe et depuis de nombreuses années j'évolue exclusivement dans le monde culinaire en capturant des images que je souhaite authentiques pour de nombreux clients ; je suis aussi rédactrice de recettes et styliste culinaire ... mais pour mes images... Tout m'inspire dans mon métier : les marchés, l'intérieur du frigo de ma voisine, les cantines des lycées, un vendeur de pommes, un cageot de carottes, les mains d'un jardinier, le discours d'un agriculteur ou d’une grand-mère qui fait son jardin, les grands chefs bien entendu, les livres, les recettes étrangères ; mon boîtier et moi œuvrons pour vous avec aussi beaucoup d'humilité, c'est important dans ce métier.


Commentaires [0]
    0 caractères minimum
    0 restants
    pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr