Rouen capitale de la Normandie

Et si vous partiez à la découverte de la capitale de la Normandie, de sa culture et de sa gastronomie ?
Actualités
24.07.2018
0 retour

Rouen ou « la ville aux cent clochers » selon Victor Hugo est depuis sa fondation la capitale de la Normandie. Traversée par la Seine cette ville est d’une incroyable richesse et mérite un coup d’œil.

 

Son histoire

Les Véliocasses, tribu celte du Nord de la France fondent la ville de Rotomago, qui deviendra Rouen par la suite, sur la rive droite de la Seine au Ier siècle après JC. Située entre Lutèce et la mer, la ville prend ville une certaine ampleur et deviendra rapidement la deuxième ville la plus importante de Gaulle ainsi que la capitale de la région. Prospère la ville commença en 841 à être la cible d’assauts récurrents effectués par un peuple venu du Nord : les vikings.

Appelés normands, qui signifie « homme du Nord » en francique, les vikings sont un peuple de guerriers et de marins navigant sur des bateaux qui leurs permettent aussi bien de manœuvrer en haute mer que de remonter les cours d’eau. Ils effectuèrent de nombreux raids sur les côtes françaises et notamment le long de la Seine. La ville de Rouen fut pillée et détruite mainte fois en dépit des tentatives de défense de ses habitants.

Mais en 911, le roi de France Charles le Simple propose au chef viking Rollon le duché de Normandie en échange de l’arrêt de sa vie de pillage. Ainsi Rollon devient comte de Rouen et les normands s’installent en Normandie désormais dirigée par un des leurs.

Au cours de la guerre de Cent Ans la ville de Rouen est prise aux français et la Normandie est rattachée à la couronne anglaise. La ville devient la capitale du pouvoir anglais et normand dans le Royaume de France. Ainsi c’est là où Jeanne d’Arc, héroïne de l’armée française capturée lors du siège de Compiègne, est jugée puis brûlée vive le 30 mai 1431 par les anglais. Rouen redevient français en 1449, quatre ans avant la fin de la guerre.

Puis au fil des siècles la ville se développe notamment grâce aux draperies, à la soierie et à la métallurgie. Le port de Rouen acquiert une certaine importance dans le royaume, ses pécheurs naviguent jusque dans le grand Nord et ses commerçants importent des produits du monde entier.

La ville sert de base pour l’armée britannique lors de la Grande Guerre, puis est envahie par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale et bombardée violemment avant d’être libérée par les Canadiens.

 

La ville et les arts

La ville aux cent clochers a pris au fil du temps une dimension particulière dans le domaine des arts. Des artistes tels que Gauguin et Pissarro la peignirent. Monet y habita pendant quelques années. Il est conquis par la ville, sa cathédrale gothique, son essor industriel et son port. Ses peintures de Rouen tranchent avec les précédentes peintures impressionnistes qui célébraient la campagne et la nature, Monet va, de son côté, innover et peindre les fumés des cheminées ainsi que le début de la révolution industrielle en France.

 

Rouen aujourd’hui

La ville comporte un grand nombre de monuments gothiques et si la plupart d’entre eux ont été partiellement détruits pendant la guerre, ils ont tous été rebâtis à l’identique et sont toujours visibles pour notre plus grand bonheur. Le Gros-Horloge est un des monuments emblématiques de la ville, c’est une horloge astronomique du XIVème siècle située au-dessus d’une arche sous laquelle passe la rue du même nom.

Le port de Rouen fait partie intégrante du patrimoine de la ville. Tous les cinq ans à lieu l’Armada, un rassemblement international de voiliers, bateaux et navires militaires qui constitue un des plus grands événements mondiaux du monde de la mer.

 

Un carrefour gastronomique

Le chef Rodolphe Pottier, a ouvert son établissement "Rodolphe" dans la ville normande en 2015 avec son frère. Originaire de Normandie le plus jeune chef étoilé de France met le patrimoine gastronomique de la région au service de sa cuisine et de son restaurant.

Capitale de la Normandie, Rouen a l’avantage de rassembler l’ensemble des spécialités de la région pour les mettre à disposition de la gastronomie. Les chefs rouennais ont su s’approprier les meilleurs produits du terroir normand comme la crème fraiche, le fromage, le beurre, le cidre, le calvados ou encore les coquilles Saint Jacques.

Rouen possède un grand nombre de spécialités sucrées comme des chocolats, des biscuits ou encore des confiseries. Ainsi vous pouvez y déguster des produits tels que des larmes de Jeanne d’Arc, un cadran du Gros Horloge, un pavé du Vieux Marché, du sucre de pomme ou encore des sablés.

 

 

Tous les mois, ne ratez pas les bons plans Elle & Vire : informations exclusives, bons de réduction, recettes, jeux concours...et toutes les offres réservées à nos abonnés à la newsletter. Je m'inscris à la newsletter mensuelle.


Commentaires [0]
    0 caractères minimum
    0 restants
    pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr