Du cacao au chocolat …une grande histoire !

Originaire des forêts tropicales de l’Amérique centrale et consommé depuis la préhistoire,  le cacao est, depuis la nuit des temps, considéré comme un véritable trésor.
Actualités
01.12.2014
0 retour

Cultivés par les Mayas et les Aztèques qui les avaient baptisées «nourriture des dieux», les fèves de cacao  étaient grillées et broyées sur des pierres brûlantes puis ajoutées à de l’eau, rehaussées de vanille, de cannelle et d’épices… on obtenait ainsi ce subtil breuvage appelé chocolat (eau amère) reconnu pour ses qualités nourrissantes et fortifiantes.

La précieuse graine échappera à l’œil de Christophe Colomb qui les aurait confondues avec des excréments de chèvre… c’est donc Herman Cortès qui le ramènera du Nicaragua à la cour d’Espagne en 1528 après avoir succombé aux délices de cette boisson épaisse, sirupeuse et mousseuse… et dont le roi d’Espagne tomba tout de suite amoureux !

La vieille Europe va vite en faire un privilège de la noblesse… l’or brun très convoité, va alors se répandre et son succès arrivera jusqu’en Flandres et aux Pays Bas dans le cadre d’un commerce très lucratif pour l’Espagne.

La France attendra 1615, pour découvrir le chocolat … et ce sera à Bayonne à l’occasion du mariage de l’infante espagnole Anne d’Autriche avec Louis XIII. Elle aurait accepté ce mariage à la condition expresse d’amener son chocolat… une exigence qui marquera  l’avènement du chocolat dans l’hexagone.

Mais c’est Louis XIV et son épouse Marie-Thérèse d’Autriche qui initieront l’entrée officielle du chocolat à la cour du château de Versailles … La fabrication, la vente et la consommation de cette nouvelle gourmandise seront alors très contrôlées et ne seront réservée qu’aux classes supérieures.

C’est également au XVIIème siècle que le chocolat sucré fait son apparition en Catalogne où il va devenir une véritable spécialité et partira à la conquête du monde. Importé à Bayonne par les juifs convers expulsés d’Espagne, il va faire le succès de ses chocolatiers avec des unités de fabrications dans toutes les villes importantes.

Il faudra cependant attendre le début du 19e siècle pour que le chocolat se démocratise grâce à sa fabrication industrielle.

L’or brun en quelques dates

  • 1776 : Le français Doret invente une machine révolutionnaire pour broyer le cacao mécaniquement.
  • 1814 : La première fabrique de France est fondée dans les Pyrénées-Orientales par le chocolatier Jules Pares, l’ancêtre d’un grand groupe encore leader dans ce domaine.
  • 1828 : Aux Pays-Bas, le chimiste Coenraad Van Houten invente la solubilisation du cacao qui permet  d’extraire des fèves moulues la plus grande partie de leur matière grasse, le beurre de cacao.
  • 1847 : Les tablettes font leur apparition en Grande Bretagne.
  • 1875 : Le chocolat au lait est créé par les suisses.
  • 1879 : Rodolphe Lindt dépose un brevet qui marque la création du chocolat fondant, grâce à un procédé mécanique particulier qui donnera au chocolat le raffinement et la finesse qu’on lui connait aujourd’hui.
  • 1920 : Les barres chocolatées voient le jour aux États-Unis.
  • 1995 : Le premier salon du chocolat ouvre ses portes à Paris.

Le monde du chocolat

Réparties sur l'Afrique avec la Côte d’Ivoire en leader incontesté, l'Asie et l'Amérique du sud, les zones de culture du cacao sont nombreuses et on y compte trois variétés de grands crus :

Le criollo : originaire du Venezuela, fin, long en bouche.
Le forastero : originaire de l'Amazone amer et racé, il représente à lui seul 70 à 75% de la production mondiale.
Le trinitario : originaire des régions équatoriales et pluviales d’Amazonie et du Mexique, corsé et long en bouche, il donne des cacaos fins et riches en matière grasse, particulièrement appréciés par les amoureux du chocolat.

Cacao côté santé… halte aux idées reçues car c’est un véritable trésor pour le corps et l’esprit !

Il a effectivement longtemps eu mauvaise réputation et pourtant, le cacao est un véritable condensé de bienfaits ; il faut juste bien faire la différence entre le cacao et certains chocolats industriels trop gras et trop sucrés et dont la teneur en cacao est de plus en plus réduite : Soyez vigilant et exigeant sur la composition de votre chocolat et préférez ceux qui sont les plus riches en cacao !

  • Riche en fibres : 100 g de chocolat noir à 70% de cacao renferment, environ 15g de fibres, soit plus que la courgette ou le concombre !
  • Des polyphénols en abondance : l’un des remparts de notre système immunitaire...
  • Des flavonoïdes : puissants antioxydants contenus dans la poudre de cacao à hauteur de 10% environ,   2 à 3 fois plus que dans le thé vert et du vin !
  • Du magnésium : véritable source d’énergie pour combattre la fatigue, le stress et l’anxiété
  • Des acides aminés : pour transmettent de la sérotonine à l’organisme, un rôle essentiel sur l'humeur puisqu’elle permet d'apporter une sensation d'apaisement et de bien-être. Consommer du chocolat (toujours riche en cacao) apporte réconfort et satisfaction et favoriserait la sécrétion dendorphines, la fameuse hormone du bonheur !

Attention, pas question d’avaler une plaquette par jour ! Le chocolat est à consommer avec modération car son apport énergétique reste important avec 500 kcal pour 100 g, soit 1/4 de nos besoins quotidiens. Néanmoins, consommer 2 carrés de chocolat noir riche en cacao suffira à vous faire du bien !

Beauté gourmande… le cacao, un bijou en cosmétologie !

Longtemps mis au banc des accusés pour être à l’origine de kilos en trop ou de l'acné, le cacao prend aujourd'hui sa revanche. La fève de cacao est aujourd’hui une des perles de la cosmétologie et de nombreux produits vantent ses nombreuses vertus …. Anti-âge, anticellulite, relaxant... certains centres de thalassothérapie proposent même des enveloppements et des soins au chocolat !

Essayez ce gommage maison au chocolat pour être belle à croquer !

Ce qu’il vous faut : 4 cuillères à soupe de sucre en poudre, 4 cuillères à soupe d’huile de coco ou d’olive vierge, un carré de chocolat noir à 90% de cacao.

Recette : Dans un récipient creux verre ou inox, faire fondre le chocolat au bain marie. Ajouter l'huile et le sucre. Mélangez… c’est terminé !

Appliquer sur tout le corps en massant par mouvements circulaires et rincez abondamment…  Idéal pour les peaux sensibles et sèches, ce soin nourrira et régénèrera votre peau en profondeur !

Le chocolat fait son cinéma et entre au musée !

Oui le chocolat est devenu une vraie star…un phénomène culturel.  Voici en clin d’œil, deux films qui font une place de choix au chocolat et lui rendent hommage… poétiques, ils en font l’ambassadeur des belles choses…c’est dire que la nourriture des dieux des Astèques est toujours considérée comme sacrée et  est devenue au fil du temps, un véritable art expérimental et sensoriel. 

« Le chocolat » : Juliette Binoche sublime le Cacao et fait tourner la tête des gourmands …
Hiver 1959, Vianne (Juliette Binoche)  dans le tout petit village de Lansquenet. Grande chocolatière, elle ouvre une confiserie, où elle fabrique des chocolats personnalisés en fonction des caractères et des attentes secrètes de chacun… de véritables petits péchés sucrés ! Un film à voir en dégustant son petit carré noir perso !  

« Charlie et la chocolaterie »: Johny Depp y est propriétaire  d’une fabrique de chocolat pas comme les autres …
Charlie est un  petit garçon pauvre qui travaille pour soutenir sa famille et ne peux s’offrir aucune des friandises dont raffolent les enfants… Il participe alors à un concours pour essayer de trouver       l’un des cinq tickets d’or cachés dans des barres de chocolat pour gagner une vie de sucreries… rebondissements et humour sucré dans ce conte rempli de malice et de poésie ... pour les enfants et les adultes !

Le saviez-vous ?

On connait le succès du salon du  chocolat qui a fêté ces 20 bougies cette année à Paris …
Mais saviez-vous que,  grâce à deux passionnés de la tablette (celle qu’on mange), un musée du chocolat  a vu le jour dans la capitale en 2010 ?

C’est à Bruges que le premier musée «Choco Story»  a ouvert ses portes en 2004 grâce aux fonds privés de la famille Van Belle, passionnée de chocolat… un second musée s’ouvrira ensuite à Prague en 2008… et en 2010 , c’est le Musée gourmand du chocolat  qui est inauguré dans le 10eme arrondissement de Paris… Si vous passez par-là, ne le manquez pas, vous saurez tout et bien plus encore sur le chocolat avec des objets anciens uniques, des vidéos  mais aussi des expositions temporaires autour du chocolat.   

Pour Noël, choco déco !

Faites un sapin gourmand !

Il n’y a pas de Noël dans chocolat… et pour le fêter jusqu’au bout, n’hésitez pas à en habiller votre sapin… pièces en chocolat recouvertes d’or que vous trouvez facilement dans le commerce, bonbons enrubannés scintillants, petit cup cakes accrochés pour grignoter pendant l’ouverture des cadeaux… une déco qu’on déguste, ça change des boules en verre qu’on casse ! Pensez-y et faites du chocolat un allié original pour votre décoration de Noël !  

Du cacaoyer à vos tables… Richesse des saveurs et ravissement des gourmets !

Certains l'aiment chaud, d'autres en tablettes, en rochers, en mousses, en crème glacée, en fondant et même en bonbons… mais en cuisine, c’est aussi sa version salée qui enchantera les fins gourmets.

A la lumière de l’histoire du cacao, c’est plutôt dans la culture culinaire Espagnole et Italienne qu’on retrouve le cacao dans sa version épice… dans les pâtes, dans les sauces ou  pour accompagner des volailles ou du gibier. Légère, subtile d’arôme, de parfum et de goûts très nuancés, la poudre de cacao, permet de rehausser le goût du plat et de lui donner du corps sans en altérer les saveurs…   

Le cacao se marie ainsi pour le meilleur avec le foie gras, les magrets de canard, les gibiers, et même le poisson !  Quant aux desserts, on le sait, il les décline à l’infini pour le plaisir de tous les gourmands… Petits et grands !   

Elle&Vire a choisi pour vous 3 recettes qui vont certainement inspirer le fan de chocolat qui sommeille en vous… et régaler ceux qui auront le plaisir de gouter !   

Kouglof au chocolat : Une dose de tradition, une touche d’originalité et une grosse louche de gourmandise… il n’en restera pas pour le lendemain, soyez-en sûr !

Sablés et ganache chocolat : Les petits devront cacher leur part pour que les grands ne leur volent pas !

Pannacotta Dulcey : Le chocolat Dulcey de Valrhona est la dernière innovation Valrhona : c'est un chocolat blond aux délicieuses notes biscuitées et de confiture de lait qui saura ravir vos papilles. 

Bon appétit !

Et n’oubliez pas :

Aimez le chocolat à fond, sans complexe ni fausse honte, car sans un grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable.” 

François de La Rochefoucauld

 


Commentaires [0]
    0 caractères minimum
    0 restants
    pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr